Historique

Charcuterie Bernier : un savoir-faire ancestral, une industrie à la pointe 

La charcuterie Bernier fête cette année ses 120 ans. Créée en 1899 à Beaulieu sous Bressuire, elle est toujours une affaire familiale. La 4ème génération est  à la direction de l’entreprise : elle continue à la développer tout en restant fidèle à son histoire. C’est en misant sur la qualité de ses recettes artisanales qu’elle continue aujourd’hui à se développer;

 

Le charcutier du Bocage…

 

L’andouillette supérieure, le boudin noir aux oignons, les rillettes, le grillon Charentais, le farci poitevin… : les produits phares de la charcuterie Bernier Daniel SAS accumulent les médailles dans les concours gastronomiques, dont le concours régional Saveurs de Nouvelle Aquitaine.

Depuis 120 ans, le pari de la charcuterie de Terves, au cœur du Bocage, est de ne faire aucun compromis avec la qualité de sa production, des matières premières aux produits finis, en passant par les recettes de fabrication. La 4ème génération est maintenant seule aux commandes depuis presque 35 ans et s’inscrit dans ce lignage exigeant. 4 co-gérants sont aujoud'hui à la tête de l'entreprise hyper familialle : Brigitte BARRE, Antoine BERNIER, Jean-Noël BERNIER et Pascal BERNIER. Il y a également l'époule de Jean-Noël et celle d'Antoine.

 

 

Pour eux, « il faut continuer à innover, à élaborer de nouvelles recettes artisanales, à mener de front la modernisation des process et le développement de notre savoir-faire artisanal ». C’est pourquoi, il y a 17 ans, l'entreprise s’est installée dans un nouveau site de production de 4000 m2 dans la zone artisanale des Chavèches et en 2017 elle y a ajouté encore 1000 m2 d'ateliers de production toujours à Terves. Elle réalise aujourd’hui un CA de 7.5 M€ et emploie une cinquantaine de salariés.

image

Charcuterie de Campagne

"Où va-t-il si vite ?... il a rendez-vous chez D. BERNIER"

 

 

Rayonnement régional et circuits courts

La conjoncture des industries agroalimentaire est tendue, avec différents paramètres comme le cours des matières premières fluctuants qui réduisent souvent les marges, une clientèle de surfaces alimentaires (GMS) très exigeante et des restructurations du secteur dues notamment à des liquidations judiciaires. Dans ce contexte, la charcuterie Bernier résiste et reste le seul charcutier de cette taille en POITOU-CHARENTES. 

En rachetant en 2006 la charcuterie charentaise DOYEN basée à Angoulême, elle a assis sa dimension régionale ce qui lui permet d’augmenter sa capacité à être un fournisseur de référence de la GMS. Un autre relais de croissance est le développement des circuits courts. « Etre un producteur local, bien implanté qui maitrise jusqu’à la livraison avec ça propre flotte de 10 camions est un avantage réel ». Nous avons la capacité à fournir à la fois la GMS, les artisans mais aussi les cantines et autres points de restauration qui souhaitent avoir des fournisseurs locaux. Cela soutient notre activité ».

Tout ceci n’est possible, qu’à la condition de maintenir des règles strictes sur la qualité des produits et du service. 

Se développer en restant des artisans

Le début de l’industrialisation de la Charcuterie date des années 70. Mais, pour Daniel et Françoise Bernier (3ème génération), il était déjà essentiel de conserver les recettes artisanales de la petite charcuterie de campagne, qui font toujours sa force et sa réputation. Cette réputation dépasse d’ailleurs la région pour rayonner jusque dans les Restaurants haut de gamme parisiens (principalement pour la fameuse andouillette faite main baptisé par le journaliste Vincent POUSSON sur son blog, le nem du POITOU)

A cette clé du succès, il faut ajouter l’attachement viscéral au Bocage deux-sévrien. Notre implication locale passe, bien évidemment, par une présence et un soutien à différentes manifestations et clubs sportifs locaux. Mais c’est aussi une réflexion que nous menons sur le rôle de l’entreprise dans le développement durable. C’est pourquoi nous avons naturellement mis en place un chauffage solaire couplé à la récupération de la chaleur produite par les groupes frigorifiques pour chauffer notre eau. Nous continuons toujours à réduir la part emballage de nos produits et à concevoir un étiquetage plus simple et compréhensible. nos priorités produits sont, la qualité, l'environnement et vient ensuite le marketing.

Tous les éléments se construisent ainsi pour que la charcuterie Bernier soit transmise encore à de nombreuses générations…


Exergue : Marier savoir-faire artisanal et fabrication industrielle est un enjeu, mais aussi notre facteur de réussite 


.

Actualités